lundi 30 mai 2016

Église Philipsburg United - La petite histoire des grandes églises

Dominic Martin, étudiant en histoire à l'Université de Sherbrooke, nous a écrit une série d'articles sur la petite histoire des grandes églises sur le Chemin des Cantons



MRC Brome-Missisquoi
Église Philipsburg United situé au 194, rue Montgomery, Saint-Armand, J0J 1N0


Durant la révolution américaine, de nombreux loyalistes britanniques ont traversé la frontière canadienne en utilisant le lac Champlain et se sont établis dans la région de Philipsburg dans les années 1780. Le fondateur de la ville de Sherbrooke, Gilbert Hyatt faisait partie de ces loyalistes qui vont fortement influencer l’histoire de la région. Cette église méthodiste, datant de 1819, qui fut le premier et plus vieux Temple à être construite dans les Cantons de l’Est, témoigne de cette période.

L’histoire de cette église est intimement lié aux perturbations politiques ayant secoué la colonie du Bas-Canada lors de la révolte des patriotes de 1837-1838, mais également de la guerre de 1812-1814, sans compter les années précèdent la Guerre de sécession américaine.

Lors de la révolte des patriotes, l’Église fut utilisé comme entrepôt d’armes et de munitions par les chefs miliciens, alors que de nombreux soldats s’y sont également abrités. On a dû par la suite refaire le revêtement extérieur au mortier, car il avait été endommagé par les balles patriotes. Après l’adoption du projet de loi des esclaves fugitifs en 1850, l’histoire de l’Église croisa celles de nombreux esclaves en fuite par le fameux chemin de fer clandestin, mis en place par l’Église méthodiste.

D’un point de vue architectural, il s’agit d’une Église de forme rectangulaire, dont la voute est à arc déprimé. Elle comporte une nef à un vaisseau, dont la tribune donne sur l’arrière de l’Église. Les vitraux seraient tous du même artiste, dont le nom est inconnu.

Sources :

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire