lundi 27 juin 2016

Les Églises Barnston Baptist et Saint-Luke de Coaticook - La petite histoire des grandes églises

Dominic Martin, étudiant en histoire à l'Université de Sherbrooke, nous a écrit une série d'articles sur la petite histoire des grandes églises sur le Chemin des Cantons



Les Églises Barnston Baptist et Saint-Luke de Coaticook situé au 1169 et 1172, chemin Balwin Mills Barnston, Coaticook, J1A 2S5




L’Église Barnston Baptist est le plus vieux Temple baptiste de l’Estrie, la première communauté baptiste s’y étant établie dans les environs de Georgeville en 1799. La communauté de Barnston apparait en 1812, mais le premier pasteur ne s’y établi qu’en 1833. L’actuelle église fut construite en 1837, ce qui fait d’elle le troisième plus vieux temple de la région après les églises anglicane (1827-1828) et l’église méthodiste (1836, devenue Église Unie aujourd’hui).

L’édifice est un témoin important de l’établissement des premières communautés protestantes dans la région, particulièrement par les influences américaines dans son architecture, provenant du passage des Loyalistes américains qui fuient les nouveaux États-Unis d’Amérique suite à la guerre d’indépendance américaine. Sorte de « meeting house », l’Église est construite en bois et on remarque particulièrement la présence de deux portes dans sa façade, témoin d’une époque puritaine où hommes et femmes devaient entrer séparément dans l’Église. Son modèle néo-classique est particulièrement révélateur de l’époque de sa construction, marqué par un retour aux formes classiques en architecture. Son plan rectangulaire, sa composition symétrique et son clocher construit en faîte de la façade marque d’ailleurs bien ce style si caractéristique, d’une grande sobriété.

Située juste en face de l’Église Barnston Baptist, se trouve l’Église catholique Saint-Luc, qui fut construite en 1948. Dès 1918, une Église temporaire fut établi au 2e étage de la résidence de Monsieur Joseph Rouleau et ce jusqu’en 1947, afin de desservir la population de Barnston et de Baldwin. L’Église n’a rien de particulièrement intéressant, si ce n’est son emplacement. De plus, les deux cimetières, baptiste et catholique, sont encadrés par une haie de cèdre faisant une ligne de séparation entre deux terres de confessions différentes. Sa forme au sol est rectangulaire et sa voute à arc polygonal, enserre une nef à un vaisseau à tribune arrière. L’édifice n’est maintenant plus en fonction et appartient à la commission scolaire des Hauts-Cantons. Les biens de l’Église ont été vendus aux enchères lors d’un encan en 2009. À noter que l’ancien presbytère a été la proie des flammes en 2015.
Sources :

Découvrez la région de Coaticook  à travers le Chemin des Cantons
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire