lundi 25 juillet 2016

Église Saint-Théophile - la petite histoire des grandes églises des Cantons-de-l'Est



 Dominic Martin, étudiant en histoire à l'Université de Sherbrooke, nous a écrit une série d'articles sur la petite histoire des grandes églises sur le Chemin des Cantons


Église Saint-Théophile situé au 348, rue de l’Église, Racine, J0E 1Y0
 


Vers 1801, une première communauté s’établie dans le nouveau comté d’Ély, provenant du Vermont, mais dès la guerre de 1812, la communauté est dissoute, alors que le gouvernement anglais exige qu’ils prêtent serment à la couronne britannique. Une nouvelle communauté se créer vers 1825, cette fois-ci l’immigration est britannique puis de nouveaux colons écossais viennent s’y installer ensuite lors de la rébellion des patriotes en 1837. Les premiers colons canadiens-français arrivent en 1844, établissant une véritable communauté avec la construction d’un magasin général et la création d’un conseil municipal. Lors d’une visite de Mgr Antoine Racine au village, on décide de donner son nom au bureau de poste et en 1885, on décide de renommer la municipalité Racine.

Avant l’établissement de la paroisse Théophile, les colons étaient desservis par le curé de la paroisse de Valcourt, mais en 1905, après de nombreuses démarches, on parvint à faire instituer une nouvelle paroisse. On débute la construction de l’actuelle église en 1906, mais elle ne fut pas achevé avant 1907. C’est ainsi que les offices religieux furent célébrés pendant plus d’un an dans une remise-chapelle construite en quelques heures, dans laquelle on avait installé quelques 175 chaises et une dizaine de bancs. On devine que cela dut être assez inconfortable, surtout par les froides journées d’hiver ou les grandes chaleurs estivales. Malgré tout, le premier baptême et le premier mariage de la paroisse furent célébrés dans ce modeste temple catholique. 

En 1907 s’achève la construction de cette magnifique église en pierre dont la forme au sol est rectangulaire, alors que son chœur est en saillie et son abside en hémicycle. La voute est en arc en cintre et le clocher trône au sommet d’un toit à deux versants en pente. L’église dispose également de deux petits clochés sur les côtés. Sa façade est surmontée d’un oculus et dispose de trois grandes fenêtres. La nef intérieure est à trois vaisseaux et l’Église est dotée de tribunes arrières. Cette Église ayant une acoustique particulièrement exceptionnelle, une chorale surnommée La farandole de Racine y officie depuis de nombreuses années et y organise régulièrement des concerts de musique classique.

Sources :

Découvrez la région du Val-Saint-François à travers le Chemin des Cantons

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire